Le nucléaire, on attend quoi ?

Brisons le tabou : le nucléaire uranium (pour l’instant) permet à des entreprises garanties par l’Etat, de produire du courant sans CO2 massivement, avec une quantité de déchets très faibles.

Nous ne sommes pas des pro-nucléaires acharnés, car nous savons le retard pris dans la R&D sur le retraitement des déchets ainsi que sur les projets de fusion. Mais nous devons faire face à l’urgence de l’excès de CO2 dans l’atmosphère, ce qui est le sujet NUMERO UN. Donc pas de sortie du nucléaire uranium tant qu’on n’aura pas mieux.

Si nous sommes d’accord de la dangerosité potentielle ou avérée des radiations nucléaires, force est de constater qu’il faut désormais décarboner à tout prix, et que nous devons nous appuyer sur des énergies qui ne portent pas atteinte à la biodiversité et émettent le moins possible de CO2. La forme nucléaire actuelle est à faire évoluer, les pistes ne manquent pas.