Béton, éolien et nucléaire

Un résumé rapide concis et efficace de la réalité : l’industrie éolienne est intimement liée à celle du béton, et l’on va découvrir pourquoi.

Si vous faites attention, vous trouverez régulièrement, dans les enquêtes publiques, un avis favorable, signé… du terrassier qui va s’occuper du chantier (genre Véolia, GTM, ou autre, on ne parle pas là du petit artisan local qui vous rend service avec sa tractopelle).

Note : issu d’un post sur les réseaux sociaux :

« Selon Olivier Vidal, géologue et Directeur de Recherche au CNRS, les consommations exprimées en kg par Mégawatt-heure des 3 matières premières essentielles à la construction des éoliennes et des centrales nucléaires, en tenant compte de la durée de vie des unes et des autres, sont les suivantes :
– 45,3 fois plus de cuivre pour l’éolien que pour le nucléaire
– 19,8 fois plus d’acier pour l’éolien que pour le nucléaire
– 10,6 fois plus de béton, pour l’éolien que pour le nucléaire
Pourquoi le renouvelable n’est pas durable … et ne peut plus durer »
221016 - Béton éolien-nucléaire